logoheader
Oeuvres | Entretien | Contact
sepp_vees_1926Sepp Vees en 1926

La «Stuttgarter Neue Sezession»

En 1929, Sepp Vees suit les cours de l’académie de Stuttgart, sous la direction du professeur Robert Breyer (1866-1941). Ce dernier lui dira : «De moi, tu n’apprendras pas grand-chose, mais on pourra toujours ouvrir une bonne bouteille ensemble !… »
Le jeune peintre y reçoit rapidement un atelier, situé au sous-sol de l’académie, où a notemment travaillé Wilhelm Geyer, l’un des principaux fondateurs du mouvement de la «Neue Sezession».

Page vers WILHELM GEYER

Il y travaille auprès de ses amis et collègues Gustav Schopf et Otto Staudenmaier. «C’est incroyable ce que nous étions motivés. Nous étions passionnés par les mêmes choses, de la même manière et c’était communicatif », dit-il pour exprimer la franche camaraderie qui régnait dans cet atelier.

schwabich_dorf_winter_sepp_vees sepp_vees_1950
Schwabich Dorf (Winter) Sepp Vees vers 1950

 

En 1929, le groupe se rebaptise «Stuttgarter Neue Sezession»  en signe de désaccord face aux principes rigides de l’ancien groupe. Auparavant, les nouveaux candidats devaient passer trois fois devant un jury composé d’officiels pour espérer faire partie du groupe et être exposés.
Les 7 membres fondateurs sont Manfred PAHL, Wilhelm GEYER, Manfred HENNINGER, Alfred LEHMANN, Gustav SCHOPF, mais aussi Erhardt BRUDE, Wilhelm H.KOHLER et Heinrich WAGENBAUR.

En 1931 SEPP VEES rejoint le groupe qui ne cessera de grandir pour atteindre rapidement 17 membres.  Sepp Vees participera consécutivement à deux des trois grandes expositions du groupe en 1931 et 1932. Ces artistes exposeront également à Heilbronn, Ulm et Berlin.
Alfred Lehmann, membre du groupe et ami proche de Sepp Vees explique : «Le lien qui unissait le groupe résidait dans la forte envie de peindre, mais aussi dans la personnalité de ses différents protagonistes. Tous les artistes du groupe sont volontairement mis en avant de manière égale, avec un détachement politique total et la seule volonté de garder à l’esprit la spontanéité et la rage de peindre ».

in_den_unteren_anlagen_sepp_vees_1926
In den Unteren Anlagen (1926)


« Ce que nous voulions par-dessus tout, c’était de parvenir à concilier les couleurs de Cézanne avec le travail d’un Corinth», disait Sepp Vees… «Nous ne voulions personne de plus de 35 ans dans le groupe…», idée qui sera même reprise dans les statuts officiels de la nouvelle «Stuttgarter Neue Sezession».
En raison de son profond désaccord face à la politique de l’époque et la montée inexorable du nazisme, Sepp Vees quitte le devant de la scène artistique de Stuttgart et par la même occasion, la censure fasciste de l’époque.  Le groupe de la «Stuttgarter Sezession» est dissout. Sepp Vees ne travaillera plus jamais en tant que membre officiel d’un quelconque groupe, mais en tant que peintre indépendant. A cette époque, il n’a toujours pas vendu la moindre toile…
Sepp Vees participera comme peintre indépendant aux deux expositions d'après-guerre du groupe "Stuttgarter Neue Sezession", en 1952 et 1963.

wald_1956_sepp_vees
Wald (1956)

 

Top