logoheader
Oeuvres | Entretien | Contact
sepp_vees_1978Sepp Vees 1978

Un «Impressionniste Expressif»

En plus de 60 ans de carrière, entre 1924 et 1989, Sepp Vees réalisera pas moins de 2.000 tableaux à l’huile, mais aussi un nombre considérable de pastels, dessins, fusain, lithographies et effectuera quelques 100 vitraux, principalement pour des églises, tant en Allemagne qu’à l’étranger. 

rosen_1926_sepp_vees   dr_doring
Rosen (1926)   Dr Doring

   

Officiellement repris dans la rubrique des Réalistes Expressifs, l' Expressiven Realismus, mouvement pictural né au début des années 30 dans la région de Stuttgart, Sepp Vees laisse derrière lui une quantité impressionnante d’œuvres que l’on retrouve principalement dans des collections privées. Il fut l’un des investigateurs de la «Stuttgarter Neue Sezession», avec des artistes notables tels Wilhelm Geyer, Manfred Henninger, Alfred Lehmann, Manfred Pahl ou Gustav Schopf. Sepp Vees a toujours tenu à garder une certaine indépendance, libre de toutes contrainte de groupe.

Fortement influencé par le travail et les couleurs de Cézanne, il se qualifie plutôt comme un «impressionniste expressif ». Les grands noms de l’impressionnisme allemand du début du siècle, tels Lovis Corinth, Max Libermann ou Max Slevogt auront également une forte influence sur sa peinture. Sepp Vees dit avoir appris d’eux les fondements essentiels de la peinture : ne jamais laisser ses sensations sans suite et de refuser l’immobilisme.

rund_flacht_sepp_vees   moisson_sepp_vees
Rund Flacht   Moissons (75x60)

Sepp Vees est également fasciné par le travail des peintres Flamands comme Rembrandt, Frans Hals, Van Dyck où Rubens dont il admire les toiles lors de séjours en Belgique et en Hollande.
La peinture expressionniste allemande de ce début de siècle est très riche, notamment avec les deux groupes les plus influents qui sont «Die Brücke» de Berlin et «Der Blaue Reiter» de Munich. Sepp Vees apprécie tout particulièrement la force des couleurs d’artistes comme Christian Rohlfs ou Emil Nolde, le trait assuré et vif d’un Oskar Kokoschka.

Tout au long de sa vie, Sepp Vees cherchera à capter dans ses toiles la lumière de Pissarro, Renoir où de Cézanne. Il privilégie la peinture en extérieur, profitant de la beauté des paysages campagnards et de la nature qui l’entoure.  Le petit village de Flacht, une allée bordée d’arbres fruitiers sont parmi ses sujets de prédilection. Sa vie durant, il réalisera des peintures et dessins représentant de grandes compositions florales ou des petites corbeilles de fruits et légumes (de son jardin) qu’il met en scène et peint dans son atelier. Il disait : «Une simple pomme bien dessinée vaut mieux qu’une Madone mal peinte».

wald_1970_sepp_vees
Wald (1975)

L’homme au béret basque s’inspire donc de la nature qui l’entoure. Elle est partout...
Bon nombre de lithographies abordent également la thématique religieuse ; mais Sepp Vees s’inspire également des poètes antiques comme Virgile dans ses «Géorgiques» (sujet également traité par le sculpteur Aristide Maillol), véritable ode à la vie paysanne…

Top